L’importance de pouvoir compter sur une main-d’oeuvre qualifiée est un enjeu important pour plusieurs entreprises, commerces et institutions oeuvrant au Bas-Saint-Laurent. Le réseau de l’éducation, de concert avec différents partenaires et le marché du travail, met en place des solutions à la fois souples et adaptées en vue de répondre aux besoins en emploi. Pour l’année 2011-2012, les commissions scolaires et les cégeps bas-laurentiens déploient quinze programmes d’études qui permettront aux personnes inscrites d’accéder rapidement au marché du travail et d’occuper des emplois à la mesure de leurs attentes.

Viteviteunemploi.com pdf

Les programmes d’études ciblés qui mènent soit à une attestation d’études professionnelles (AEP), soit à une attestation d’études collégiales (AEC), sont les suivants : soudage semi-automatique, fabrication de portes et fenêtres, soins palliatifs, conduite d’autobus, hygiène et salubrité en milieux de soins, guide chasse et pêche, peinture industrielle, techniques de dessin de bâtiments assisté par ordinateur, perfectionnement en optimisation de la production, arpentage foncier et géomatique, intervention en milieu de vie auprès de la personne en perte d’autonomie, intervention en travail social, technique d’éducation à l’enfance, techniques de gestion des eaux et techniques de biométhanisation et de compostage.

Précisons que le choix de ces programmes d’études fait suite à une analyse approfondie des besoins en main-d’oeuvre, et ce, à partir notamment d’une étude prospective du marché du travail dans le Bas-Saint-Laurent. Cette étude réalisée en 2009 permet à la Table interordres d’éducation d’anticiper les changements qui pourraient survenir dans plus de 700 professions au cours des prochaines années et d’ajuster son offre de formation en conséquence. Le potentiel de croissance de plusieurs organisations découle en bonne partie de leur capacité à renouveler leurs effectifs sur une base régulière à partir d’une main-d’oeuvre qualifiée.

Notons que pour toutes les formations ciblées pour l’année en cours, des stages sont prévus afin de bien préparer les candidates et candidats à intégrer le marché de l’emploi. D’une durée pouvant varier de quelque 300 heures à plus de 1 200 heures, ces programmes d’études s’adressent à des adultes qui veulent accéder rapidement au marché du travail. Ils conduisent à un AEP ou à un AEC. Notons que ces attestations sont des programmes qualifiants reconnus par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS). Les conditions d’admission peuvent varier d’un programme à un autre.

Les personnes intéressées à obtenir de plus amples informations sont invitées à se rendre sur une page Web en lien avec les sites Internet des institutions scolaires concernées : les cégeps de Matane, de Rimouski, de Rivière-du-Loup et de La Pocatière de même que les commissions scolaires des Monts-et-Marées, des Phares, du Fleuve-et-des-Lacs et de Kamouraska—Rivière-du-Loup. Cette page est accessible à l’adresse suivante : www.viteviteunemploi.com.

Soulignons en terminant que la mise en place de ces programmes d’études est le résultat d’un travail de concertation entre plusieurs acteurs, tous soucieux de soutenir l’emploi et de participer activement au développement régional. La Table interordres d’éducation du Bas-Saint-Laurent regroupe des représentantes et représentants des différents ordres d’enseignement, du gouvernement, du secteur de l’emploi, de la communauté et du marché du travail.